Les choses que les entreprises en B to B oublient de renseigner sur les sites internet

referencement_wordpress-17Le problème est si fréquent que j’ai décidé d’en faire le sujet phare dans le domaine de la prospection sur internet pour les entreprises en B to B.

Vos messages sur internet doivent tenir compte d’un facteur important : la façon dont ils seront perçus et compris par vos visiteurs.

Voici ce que les visiteurs des sites (sources : Google, e-mailing, réseaux sociaux) ne trouvent souvent pas alors qu’il s’agit d’éléments indispensables pour entrer en contact avec vous :

  1. Le numéro de téléphone : caché souvent sur la page de contact voire totalement absent.
  2. Les informations concernant la localisation, l’adresse de l’ entreprise trouvable uniquement dans les mentions légales
  3. Le nom du service proposé fréquemment négligé comme information, mentionné dans les pages profondes uniquement ou pas… c’est tellement évident pour vous …

Imaginons une situation habituelle en matière de prospection : le contact humain qui laisse paraître votre enthousiasme et votre professionnalisme. Vous vous déplacez à chaque soirée d’entreprises et votre attitude séduisent aisément le public rencontré. Vous distribuez les cartes de visites à de nombreux décideurs. Heureusement que votre présence marque les esprits, parce qu’une fois les profils LinkedIn connectés, les cartes de visites sont rangées dans le tiroir du bureau (dans les meilleurs des cas). Pour les curieux, les prospects très intéressés, il y a encore une visite sur le site. C’est là où vous allez convertir le visiteur en demandeur.

Le problème c’est qu’il y a un décalage de niveau entre la rencontre physique et la lecture des pages sur le site internet. La mémoire est courte…

Mais vous faites quoi… vous vendez quoi…

Les facteurs décisifs qui affaiblissent l’impact du site internet sont :

  • Dilettantisme
  • Dispersion de l’attention
  • Manque de temps, précipitation

Si vous essayez de promouvoir le concept au lieu de mettre en valeur vos services, les demandes de contact par le biais de votre site seront rares.

Il n’y a pas de lien direct entre nombre de visites et le nombre de leads.

Il y a les sites avec peu de visites (10-30 par jour) qui convertissent très bien les contacts. Le cas contraire, certains sites avec beaucoup de visiteurs en B to B (300 visites / jour via Google) n’arrivent pas à rentabiliser la présence sur internet et tout ce que cela implique (hébergement, référencement, infographie).

L’erreur consiste à déplacer le rêve vers la réalité

On souhaite renvoyer la même image que celle donnée lors de la rencontre réseau. Le visiteur a déjà oublié ce que vous faites mais il a peut être retenu une impression, une phrase, un échange. Il cherchera à se remémorer les services que vous proposez, l’étendue de vos champs de compétence, votre valeur ajoutée

Les émotions et l’impression mémorisées constituent le moteur qui pousse la personne à visiter votre site. Elle cherche des informations confirmant que vous êtes un bon prestataire, infaillible, clair…direct…

Voici les 3 informations qui doivent figurer sur le site et dont la recherche ne doit pas constituer un effort surhumain pour le visiteur :

  • Le numéro de téléphone en haut à droite (ou à gauche avec le logo)
  • Les informations de lieu, l’adresse de l’entreprise dans la partie haute du site
  • Le service prioritaire pour votre chiffre d’affaires clairement indiqué sur toutes les pages, exemple : «management » n’est pas un service vendu mais le conseil en management, si. Autre terme : « la confiance en soi » n’est pas un produit à vendre… « se former pour avoir la confiance en soi » est une prestation.

Ne laissez pas le visiteur quitter votre site internet sans information précise…

Ne laissez personne douter de vos missions…

Une personne bien informée fera surement la démarche d’envoyer le lien vers votre site internet selon le principe de la recommandation digitale.

3 conseils pour augmenter les ventes avec son propre site internet

Tout d’abord il faut réfléchir sur l’objectif de l’existence d’un site internet. Est-ce que le site vend directement les objets ou plutôt présente les services ? Le sujet de vente directe en ligne avec le site e-commerce est très complexe donc on ne va pas l’aborder dans cette article. Prenons l’exemple d’un site internet qui propose les services à la personne ou pour les entreprises.

La conversion d’un visiteur en acheteur ou au moins le demandeur de rdv est une réflexion menée souvent par le conseiller commercial. Il doit répondre aux besoin des entreprises pour améliorer le chiffre d’affaires durablement. Les conseils s’appliquent aux site qui ont déjà beaucoup de trafic donc dont le référencement est stable. La plupart des sites vitrines sont faits en WordPress ou Joomla. On obtient des visites via Google si le référencement Joomla ou WordPress ne fait pas l’objet de pénalité.

Voici les actions à effectuer pour améliorer les ventes grâce au site internet :

1. Testez la navigation : choisissez une personne qui ne connait rien de votre métier et demander à ce qu’elle aille sur le site internet.

referencement_joomla_wordpress (8)Revoir entièrement la structure d’un site internet. Le plus simple est certainement le mieux.Attention, il y a des pièges. Le propriétaire d’un site internet connais son métier par cœur. il a été à la base du projet. Il sait dans quel onglet on peut trouver quel sujet.

2. Simplifiez le langage utilisé dans les descriptions et les offres proposés sur le site.

Un expert, spécialiste ou un utilisateur lambda ont quasiment le même comportement sur le site. Ils sont dans un endroit qu’ils découvrent et malgré leur compétence ils ne comprennent pas tout de suite ce qu’ils sont en train de lire. Soyez clair dans vos explications !

3. Mettez en place les appels à l’action

Les « call to action » améliorent la rentabilité d’un site internet. Pour augmenter les ventes il faut que votre site parle aux visiteurs dans la façon directe. Utilisez les verbes et améliorez le rendu visuel. Soyez surs que les internautes comprendront avant de lire.

Retour haut de page